Chat with us, powered by LiveChat Skip to main content

LE DETAILING ET SES PHASES.

Dans un article précédent nous avons abordé le DETAILING, de quoi il s’agit et comment il est né.
Dans ce deuxième article, nous traiterons les différentes phases du processus de Detailing, phases qui peuvent être divisées de la manière suivante:

  • Prélavage et Lavage/Washing : «…bien commencé à moitié fait». C’est pour cette raison qu’un nettoyage profond de la voiture, y compris les roues et les jantes, est essentiel pour commencer le mieux possible notre processus.

    Le lavage « classique » est précédé du prélavage. Les protagonistes de cette phase sont les produits dégraissants destinés à éliminer de la carrosserie les résidus de goudron, résines, excréments de volatiles et résidus de saleté accumulés dans le temps. Souvent lors de la phase de prélavage on utilise des produits plus puissants justement pour réussir à éliminer la saleté la plus tenace en risquant quelquefois que ces derniers abîment également la protection de la peinture. C’est précisément pour cette raison que nous conseillons donc l’utilisation d’une cire pour redonner la protection adéquate à la peinture.

    Lorsque cette première phase est terminée, on passe au lavage véritable qui est réalisé en général par le detailer à travers la méthode des « deux seaux », seaux avec une grille au fond, où de l’eau et du shampoing seront versés dans le premier et dans le deuxième uniquement de l’eau. Le premier seau servira donc à savonner notre éponge et/ou notre gant à passer ensuite sur la carrosserie, en revanche l’autre seau servira à rincer nos instruments de nettoyage sans jamais contaminer le premier et pouvoir continuer à avoir, à chaque fois, un récipient le plus pur et propre possible.

    Comme nous le disions au départ, le lavage est important également pour les roues et les jantes. Si la voiture est nettoyée constamment, les produits agressifs ne serviront pas pour toutes ces parties et l’on pourra utiliser des produits ayant un ph neutre, mais il faudra bien éliminer tous les résidus, même avec un gant, il est fondamental pour pouvoir passer aux phases suivantes.

    Évidemment avant de commencer la deuxième phase de décontamination il faut sécher parfaitement la voiture dans toutes ses parties, pour ceci nous conseillons d’utiliser l’air comprimé et des chiffons en microfibre ayant un pouvoir absorbant élevé.

  • Décontamination/Claying: il s’agit d’un passage absolument fondamental car il élimine toutes les impuretés difficilement perceptibles et ne pouvant être éliminées avec le simple lavage. La décontamination mécanique est effectuée avec l’utilisation de claybar : barrettes d’argile lubrifiées, pour faciliter le glissement, qui passées sur de petites zones à la fois permettent de « recueillir » les résidus. En plus de la solution mécanique il existe également la décontamination chimique, c’est-à-dire à travers l’usage de produits chimiques spécifiques permettant d’éliminer les résidus ferreux, de pollution routière, etc. La décontamination procure à la voiture une nette amélioration visible et palpable, il s’agit d’une phase extrêmement importante pour faire en sorte que les traitements successifs puissent agir correctement sur la surface.
  • Lustrage: après une évaluation correcte des défauts – qui en général sont les oxydations (suite à l’utilisation de produits agressifs et les longues expositions au soleil et aux agents atmosphériques), les swirls (défauts communs générés par un lavage et un séchage non soignés), les rids (défauts linéaires), les reliefs (lustrage erroné), le calcaire (lavage avec de l’eau calcaire déposée sur la surface), la peau d’orange (peinture erronée), les signes de polissage, les queues de cochons (lustrage erroné) – on passe à la phase de lustrage, phase permettant de les éliminer complètement. Lors de cette phase, la meilleure chose est de choisir le polish adéquat au type de défaut et au type de traitement que nous souhaitons faire: à la main, avec une polisseuse orbitale ou une polisseuse rotative.
  • Protection: comme garantie de tout le travail déjà effectué lors des 3 premières phases du detailing, le passage appelé « protection » consiste à l’application de produits protecteurs spécifiques. Une fois que la carrosserie est comme neuve et que même les plus petites imperfections sont éliminées, il faut préserver sa brillance en créant une couche protectrice au moyen de cires spécifiques, dont l’effet peut durer même plusieurs mois et permettent à la voiture de faciliter également les lavages successifs tout en évitant de gaspiller du temps et de l’argent.
  • Maintien: comme tout processus de restructuration qui se respecte, une fois qu’il est terminé il reste encore l’objectif de pouvoir le maintenir le plus longtemps possible. Même lors de cette phase finale, l’utilisation de produits spécifiques, innovants et de qualité sera une condition essentielle afin de réussir à maintenir dans le temps la voiture éclatante et brillante, comme si elle était à peine sortie d’un vrai salon de beauté!